L’ECZEMA

L’eczéma figure parmi les maladies de peau les plus fréquentes. Dans les pays industrialisés, il se développe rapidement depuis 50 ans, suivant ainsi l’augmentation spectaculaire des maladies auto-immunes et des allergies (ou considérées comme telles)….

Un grand nombre d’enfants sont touchés, souvent très jeunes – 15% des nourrissons – annonçant ou accompagnant dans la moitié des cas des pathologies dites atopiques comme l’asthme ou les rhinites. Cause d’irritations cutanées plus ou moins aiguës ou chroniques qui provoquent démangeaisons, nervosité et insomnies, l’eczéma peut à terme influer négativement sur l’équilibre de toute la famille. Mais il peut également servir à mieux connaître notre corps et changer certaines habitudes.

La peau, une enveloppe protectrice révélatrice d’un état général

L’eczéma, comme toute affection cutanée, au-delà de sa manifestation visible et des désagréments qu’il suscite, reflète un déséquilibre plus général de l’organisme et parfois de notre mode de vie. La peau est un organe qui participe à la relation de l’homme avec son milieu ambiant par sa fonction d’enveloppe protectrice disposant de tout un réseau de défenses. C’est aussi un organe d’échange avec l’extérieur, dans sa fonction de drainage et également d’échange avec l’intérieur dans la gestion de l’équilibre général de notre organisme.

Les différentes formes d’eczéma

L’eczéma, comme toute affection cutanée, au-delà de sa manifestation visible et des désagréments qu’il suscite, reflète un déséquilibre plus général de l’organisme et parfois de notre mode de vie. La peau est un organe qui participe à la relation de l’homme avec son milieu ambiant par sa fonction d’enveloppe protectrice disposant de tout un réseau de défenses. C’est aussi un organe d’échange avec l’extérieur, dans sa fonction de drainage et également d’échange avec l’intérieur dans la gestion de l’équilibre général de notre organisme.

L’eczéma de contact :  localisé, ponctuel et provoqué par un agent irritant externe.

L’eczéma de contact, que l’on rencontre plutôt chez les adultes au niveau professionnel, se manifeste à l’endroit où la peau a été en contact avec des agents irritants ou toxiques. Cette manifestation n’est pas à proprement parler allergique, ces agents provoquant des effets irritatifs chez la plupart des personnes mêmes si certaines sont plus sensibilisées par une exposition régulière au froid, à l’humidité, à la sécheresse ou à la chaleur. Certaines activités, par exemple celles qui demandent un lavage fréquent des mains, peuvent prédisposer à un eczéma de contact sur cette partie du corps. Certains métaux, comme le nickel, présents dans des alliages propres aux bijoux sont susceptibles de provoquer un eczéma irritatif à l’endroit précis où il entre en contact avec la peau. Il en va de même pour le cobalt, le chrome présent dans les clés…Quant à certains détergents, ils provoquent ce que l’on appelle l’eczéma des ménagères.

L’eczéma atopique :  une réaction excessive à des agents externes ou internes.

Il s’agit d’une affection inflammatoire cutanée se manifestant par des plaques, rougeurs, croûtes, vésicules et démangeaisons et qui tend à devenir chronique. Les dermatites atopiques apparaissent souvent dès l’enfance et dans 50% des cas dès la première année. Elles se situent sur le visage, le cuir chevelu, derrière les oreilles, aux plis du genou, dans la zone de l’aisselle ou de l’aine.

Alors que dans le cas de l’eczéma de contact la cause principale peut être décelée grâce au point de contact avec l’agent irritant, l’eczéma atopique ou dermatite atopique fait ressortir différents facteurs qui, souvent, se combinent et s’aggravent. La question des déséquilibres du terrain se pose alors clairement.

Les agressions externes sont des facteurs importants

L’eczéma atopique :  une réaction excessive à des agents externes ou internes.

Il s’agit d’une affection inflammatoire cutanée se manifestant par des plaques, rougeurs, croûtes, vésicules et démangeaisons et qui tend à devenir chronique. Les dermatites atopiques apparaissent souvent dès l’enfance et dans 50% des cas dès la première année. Elles se situent sur le visage, le cuir chevelu, derrière les oreilles, aux plis du genou, dans la zone de l’aisselle ou de l’aine. Alors que dans le cas de l’eczéma de contact la cause principale peut être décelée grâce au point de contact avec l’agent irritant, l’eczéma atopique ou dermatite atopique fait ressortir différents facteurs qui, souvent, se combinent et s’aggravent. La question des déséquilibres du terrain se pose alors clairement.

Les agressions externes sont des facteurs importants

On parle beaucoup des agressions externes car de nombreux polluants sont apparus dans notre environnement au cours des dernières décennies. Des éléments de la vie quotidienne peuvent également intervenir, comme les cosmétiques, les textiles, mais aussi certains médicaments à usage externe ou encore des végétaux, herbes des prés ou fleurs.

La peau devient sèche et perd sa capacité protectrice

Du fait notamment d’un déficit chronique de certaines substances, la peau devient sèche et poreuse, et de ce fait plus sensible, laissant pénétrer les agents irritants de notre environnement provoquant ainsi une poussée inflammatoire.

This post is also available in: Anglais